Hélène Balazard, docteur en sciences politiques, ingénieure experte de l’empowerment, livre un essai stimulant et concret qui fourmille d’initiatives jamais médiatisées, expérimentées entre les États-Unis et la France, à Londres,Grenoble ou Saint-Denis. Elle ouvre des perspectives nouvelles et donnent des pistes de solutions pour remettre le rôle du citoyen ordinaire au coeur de la politique et l’aider à inventer de nouvelles manières d’agir en démocratie.

L’empowerment, le renforcement des capacités d’agir des citoyens et la « démocratie participative » sont souvent présentés comme des solutions à la crise de la représentation politique en France et dans le monde. Loin de se contenter de slogans et de mots d’ordre, ce livre propose de découvrir les nouvelles manières d’agir des citoyens en explorant de multiples questions pragmatiques : Comment s’organiser pour peser sur les décisions ? Comment être à la fois critique et efficace ? Être représentatif sans être élu ? Être en conflit et coopérer ? Avoir du pouvoir sans le capter ? Dans cet essai, Hélène Balazard y répond en racontant et analysant plusieurs expériences françaises et étrangères en s’attachant plus particulièrement à deux expériences construites sur le modèle du community organizing : celle de London Citizens en Grande-Bretagne et celle de l’Alliance citoyenne à Grenoble.

En dévoilant les ressorts de ces mobilisations citoyennes innovantes, leurs richesses et leurs limites, ce livre ouvre de nouvelles voies et évite l’écueil d’un idéal. Il énonce les différents dilemmes qui surviennent à la suite d’initiatives, la limite floue entre être représenté et être représentant, et la nécessité d’être aussi actif que critique. Il montre à quelles conditions il est possible de développer des pratiques démocratiques originales et autoritaires et retissent des liens de solidarité.

À l’aide d’encadrés explicatifs, chaque analyse est illustrée d’exemples concrets, de leurs conséquences et leurs limites. Des États-Unis à Grenoble, en passant par Londres et Saint-Denis, Hélène Balazard, docteure en science politique, ingénieure et « expert » de l’empowerment, montre qu’il est possible de développer des pratiques démocratiques originales et concrètes qui bousculent l’ordre social et remettent en cause les tentations technocratiques et autoritaires, retissent des liens de solidarité.

5 2 votes
Évaluer la ressource
0 Donner votre avis
Inline Feedbacks
View all comments

Communication de crise

Tu es en campagne, à deux semaines du premier tour quand soudain un candidat adverse fait surgir des entrailles des internets une photo de toi et de ta meilleure amie en CM2 lors du carnaval de l’école. Le problème ? Le thème étant les 5 continents, quelqu’un de l’école avait trouvé de bon ton de vous teindre le visage de maquillage foncé pour représenter le continent africain (un black-face quoi).

Si tu n’es pas familier du concept lis ceci : https://www.liberation.fr/checknews/2017/12/19/pourquoi-le-fait-de-se-grimer-en-noir-est-associe-a-la-pratique-raciste-du-blackface_1617742

Il tweet la photo avec comme texte :
“Une député raciste c’est ça que vous souhaitez ?”
Le tweet buzz instantanément et votre stagiaire com vous préviens mais 2h plus tard.

Désolé, nous n'avons pas son numéro !